C'est une recréation.Dieu me permet d'aller plus loin. Tolérer c'est un déni  de l'autre mais pardonner c'est accueillir l'autre, lui être attentif; cela devient une libération pour celui ou celle qui le vit. Quant à la tolérance, elle m'interdit de dire les choses. En tant que Chrétien, il faut témoigner sa foi par l'accueil, l'écoute de l'autre car le mariage consacre les époux pour aller jusqu'au pardon. La maternité ou la paternité dans la foi est une dépossession de soi. Le pardon nous emmène vers une maturité humaine et spirituelle pour être adulte dans notre mariage.

L'amour ainsi vécu devient créativité: naissance d'un enfant par exemple

! Dans cette alliance humaine, il reste toujours un sentiment d'incomplétude, c'est ce qui nous pousse à nous diriger vers le Sacré. Tout amour humain doit être relativisé car l'amour conjugal doit être un amour vers l'infini. Dieu nous donne un conjoint mais ce dernier n'est pas notre Dieu. Il faut toujours garder sa face tournée vers le Père, source de toute grâce et ne jamais oublier de le remercier en toute chose.

Qu'en pensez-vous?